De pneu à palmier

C’est un peu un retour à la nature, une symbolique forte, qui est représentée par les œuvres d’art de ce britannique de 35 ans, Douglas White.
En effet, qui dit pneu dit gomme, dit Hévéa – dont la sève, le latex, est une des composantes de base des pneumatiques.

Ainsi loin d’être ironique, voici un bel hommage rendu par ce recycleur, ce personnage qui excelle dans le détournement d’objet : des arbres pourris, des pins frappés par la foudre, un rien fascine et inspire cet artiste original.
Et c’est lors de séjour au Belize qu’il se prend d’intérêt pour le pneu usagé, en fait il remarque le long des sentiers ces lamelles de pneus déchirés et alors lui vient l’idée : redonner vie à cette matière usée, de la manière la plus poétique qui soit !

Recycler le pneu en œuvre d’art

C’est ainsi que vont naître les palmiers de Douglas White, ces arbres entièrement faits de bandes de roulements de pneus, de racines anciennes, de vieilles branches…
Il se sert de ses créations pour communiquer, comme la plupart des artistes : certaines de ses œuvres attirent notamment l’attention sur le danger des changements climatiques, sur l’importance de veiller à nos ressources naturelles. D’autres ont des airs apocalyptiques tandis que certaines sont plus centrées sur l’exotisme, le voyage.

Un pneu qui inspire, qui se recycle et qui a, en plus, un cachet esthétique à couper le souffle : voilà une initiative recyclage pneu qui ne pouvait échapper au clin d’œil de Toopneus !

 

Pneus

Pneu arbre

pneu déco