Des montagnes de pneus

Des pneus recyclés par milliers

Les USA … une nation pour laquelle l’enjeu du recyclage de pneu est colossal. De par l’étendue de son parc automobile il est aisé d’imaginer quel défi le pneu en fin de vie peut représenter.

Un article du site MNN (Mother Nature Network) rappelait récemment que le volume de pneus à recycler a déjà représenté quelques 2 milliards de gommes aux USA, dont il fallait disposer. Il est difficile d’imaginer ce que cela peut figurer tant la quantité est impressionnante. Et pourtant, le pari a été relevé puisqu’en ce début d’année 2014 on estimait que 90% de ce volume avait bien été recyclé.

Le bilan est des plus positifs, ce grâce aux nombreux dispositifs de recyclage mis en place par le gouvernement, mais surtout par le travail de fond accomplis par diverses associations environnementalistes, par de nombreuses entreprises conscientes du potentiel que cette matière première présente, et par plusieurs artistes animés par la volonté de transformer ces pneus inertes en œuvres culturelles.

Le recyclage pneu aux USA : un peu d’histoire

Dans les années 90, le phénomène « montagne de pneus » déchaîne la chronique, de nombreux états s’inquiètent du volume de plus en plus grandissant de pneus à recycler, certains en viennent même à légiférer sur le sujet tant la situation devient critique. On se souviendra sans doute du Colorado,  qui détenait alors le record : entre 60 à 100 millions de pneus entreposés dans le comté de Weld, dans des fosses creusées à quelques 20 mètres de profondeur, répartis sur deux sites d’environ 72 hectares au total.

On réalise enfin que l’on doit anticiper ce que deviendra le pneu usagé, et les 2 milliards que nous avons mentionné en introduction de cet article remontent effectivement à cette époque. Selon les dispositifs existants dans ces années-là, seulement 11% auraient été orientés vers une filière de recyclage, ce qui était dramatiquement insuffisant. Avec les nombreux risques liés à de tels amoncellements de pneus : la propagation de la dengue, le danger de feux qui auraient alors pris des proportions inimaginables.

Finalement, la prise de conscience faite, les initiatives vont se multiplier pour disposer de ces montagnes de pneus : on va utiliser des broyats de pneus dans les travaux publics, dans l’aménagement d’espaces ludiques et sportifs, on va transformer le caoutchouc pour produire quantité d’objets du quotidien (tapis d’extérieur, de voitures, …).

Le bilan, aujourd’hui ? Les dernières statistiques disponibles indiquaient que 90% de ces montagnes de pneus ont bel et bien été recyclés. Un constat encourageant d’autant que les initiatives se multiplient autour du recyclage pneu. Les fabricants s’impliquent, tels que Bridgestone ou Goodyear, une « éducation » sur le sujet se fait, bref : la catastrophe a été évitée, les leçons ont été tirées, reste à garder le cap sur une gestion efficace de ces pneus en fin de vie.


Opération recyclage pneu, à grands coups de poing !