Des pneus pour l’habitat

Une maison de pneus

C’est au Québec que cela se passe, découvrons ensemble ce phénomène d’écoconstruction rassembleur : la maison Es-cargo.

Conçue (entre autres) de pneus, cette maison est en fait ce que ses propriétaires appellent un EarthShip (vaisseau terre si l’on traduit littéralement). L’idée est de vivre dans un habitat « serre », enfoui presque au complet, si ce n’est la façade sud qui est dégagée et permet de profiter de la lumière et de la chaleur du fait de son exposition. Recherchant une autonomie maximale, cette demeure est pleine de ressources : de la culture bio sur le toit-terrasse à la permaculture, c’est toute une façon de vivre qui anime cette maison « pas comme les autres ».

Les pneus ont été utilisés afin de construire les fondations de cette maison pour le moins originale. L’avantage principal, au-delà de l’intérêt évident en matière de recyclage, est que l’épaisseur des murs ainsi obtenus favorise une isolation idéale. Creusée en paliers, cette habitation a recyclé une quantité importante de pneus, pour le plus grand avantage des filières officielles de recyclage du Québec qui, non seulement ont fourni gracieusement ces pneus, mais les ont même acheminés sur le lieu de construction.

Dans la pratique, les pneus font partie intégrante des fondations et des murs, ils sont recouvert d’un crépi fait de terre battue et ne se voient pas à l’œil nu. Pas de mur à l’effigie de Michelin (http://www.toopneus.com/achat-pneus/michelin/) dans la maison Es-Cargo ! Ceci dit, si cette initiative est la 1ère au Québec, les EarthShip poussent comme des champignons sur tous les continents, et certains choisissent de laisser apparaître le pneu, comme pour se rappeler que le recyclage fait partie des valeurs fondatrices de ce mouvement.


Maison Es-Cargo, source www.visagesregionaux.org / crédit photo Serge Desrosiers

Du pneu dans l’aile, le concept

Le phénomène EarthShip est à l’origine le projet d’un homme, Mike Reynolds, qui propose sur son site différents plans de maisons faites de pneus.
Son activité entièrement tournée vers de nouvelles méthodes de construction est connue au niveau international, et ce visionnaire a su intégrer le recyclage (de pneus, de bouteilles de verre, de canettes, …) comme matériau de base à des projets habitation des plus ambitieux. Des Philippines, au Malawi, en passant par le Canada et les USA, ses  idées ont conquis même certains promoteurs hôteliers. Pour 190$ la nuit, il est possible de faire l’expérience d’un habitat de pneu au Nouveau Mexique (USA).

Pronant une autre façon de voir les choses, il propose même des sessions de formations pour apprendre à qui le souhaite ses méthodes de construction.

Un des nombreux projets EartShip, pneus et canettes.