Voiture propre santé

Cela se passe en Ohio, et cet événement mérite qu’on le souligne car il serait une bonne idée de s’en inspirer localement.

Les autorités en charge de la santé ont décidé de subventionner une collecte gratuite de pneus usagés, conscientes que recycler est synonyme de bonne santé, particulièrement lorsqu’on parle de pneus.

L’objectif est de récolter quelques 1200 pneus qui, sinon, auraient échappé à la filière de recyclage. Il est vrai que pour un particulier, il peut être compliqué de se débarrasser d’un vieux pneu. Mais le laisser traîner dans le fond du jardin, avec les risques notamment de prolifération de moustiques (l’eau stagnante est source de danger sanitaire et rien de mieux qu’un pneu pour servir de récipient), n’est pas la solution recommandée. Cette disposition est  prise en faveur des particuliers bien sûr, ainsi un maximum de 10 pneus par personne est accepté lors de cette collecte.

Même si aux États-Unis les réglementations diffèrent, la réalité elle subsiste : il est important de s’assurer que vos pneus intègrent la filiale de recyclage.

Comment ? Déjà en prenant soin de faire monter ces pneus chez un professionnel qui travaille de concert avec un organisme reconnu, tel qu’Aliapur par exemple.

En fait, c’est dès l’achat que vous pouvez faire votre part pour le recyclage. Choisissez un marchand (en ligne ou non) qui cotisent à l’écotaxe. Payer un pneu moins cher, bien sûr que c’est ce que vous recherchez mais pas à n’importe quel prix. Auquel cas vous aurez la désagréable surprise de voir des monteurs refuser d’installer vos pneus si vous ne pouvez justifier l’achat auprès d’un site qui respecte les normes de recyclage. Toopneus, pour sa part, cotise auprès d’Aliapur afin de s’assurer que le recyclage des pneus usés se fasse de manière optimale.

 

Credit photo : http://blogs.tallahassee.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *