De pneu à batterie

Le 27 août 2014, le Oak Ridge National Laboratory annonçait par voie officielle que désormais, le pneu se recyclerait en batterie au lithium-ion.
Voici quelques éléments à retenir de cette nouvelle encourageante en cette rentrée automnale !

Recycler le pneu en énergie

Avant tout, précisons que le tout est à un stade expérimental, mais la faisabilité du projet est tout à fait réelle.

Les batteries au lithium-ion, on les retrouve particulièrement parmi les composantes des véhicules électriques.
Pour fonctionner correctement, une telle batterie est constituée d’une anode en graphite. Les chercheurs du Oak Ridge National Laboratory ont réussi à extraire du noir de carbone du recyclage de pneus, qui viendrait se substituer à ce graphite. On obtiendrait alors une composante présentant de meilleures capacités énergétiques.  Mais ce n’est pas là son seul avantage.
Comme vous l’avez compris, actuellement une batterie au lithium-ion se compose de matières premières naturelles qui ont un coût assez élevé.

En puisant via le recyclage le noir carbone, on fait coup double :  » L’idée d’utiliser des pneus recyclés pour le stockage de l’énergie est très attrayante, non seulement pour la perspective de récupération du carbone qu’elle représente, mais aussi parce qu’elle permet de minimiser les dangers environnementaux causés par les piles de pneus jetés au rebut  » selon l’un des chercheurs de l’équipe.

De pneu à énergie

Comment en arrive-t’on à convertir un vieux pneu MICHELIN (http://www.toopneus.com/achat-pneus/michelin/) en énergie ?

4 grandes étapes sont décrites par le laboratoire responsable de ces travaux :
1- les pneus sont déchiquetés et broyés afin d’en obtenir de fins résidus
2- ce composite est ensuite préparé, réduit et séché
3- soumis à une cuisson par pyrolyse, on peut alors isoler et extraire le noir de carbone
4- ce noir de carbone est transformé afin de produire une nouvelle anode de batterie.

Pneu Batterie


Source et crédit illustration http://www.ornl.gov