petrole pneu baril

Cet article est basé sur une nouvelle publiée par TF1, lors du JT de 20h00 du 12 avril 2016.
Pour ceux qui n’auront pas vu ce reportage, il s’intitulait « L’or noir des pneus usagés, l’énergie de demain ? » et mettait en lumière un projet franco-allemand des plus prometteurs puisque récompensé au Concours Lépine en 2015. Présentation de Pyrum.

Recycler des pneus en pétrole

Avant même d’aller plus loin dans la présentation de ce projet, on comprend qu’il ait été récompensé pour son ingéniosité. Car, si l’on parvient à recycler le pneu et à en extraire du carburant, cela devient doublement profitable pour l’environnement.

Pneu pétrole

« Cela peut s’apparenter à un alambic pour fabriquer de l’eau-de-vie, seulement nous on fait de l’eau-de-vie à partir de caoutchouc, tout simplement » de déclarer Julien Dossmann. L’eau-de-vie n’étant ni plus ni moins que du pétrole, évidemment. Le potentiel est évident, sachant que plus de 17 millions de pneus sont à recycler chaque année. Il précise qu’ à partir d’une tonne de granulés de pneus, leur procédé innovant leur permet de récupérer 50% de pétrole, 38% de carbone et 12% de gaz.

—> 1 tonne de caoutchouc = 550/600 litres de pétrole

Le principe de recyclage par thermolyse

De pneu à pétroleCredit/source : tf1.fr

Ce processus s’effectue en 8 étapes :
1- De pneus à granulés : il faut réduire la matière première en granules exploitables par la machine, séparant dès lors le tissage et la ferraille du caoutchouc
2- On brûle à 700°C ces granulés, dans un réacteur vertical permettant ainsi la séparation des composants (vapeur de thermolyse et coke)
3- Condensation de la vapeur de thermolyse = séparation de l’huile et du gaz
4- Refroidissement, tamisage et classification du coke
5- Production d’énergie électrique pour l’auto-suffisance et la revente (l’usine produit l’énergie qu’elle consomme)
6- Rectification de l’huile de thermolyse
7- Nettoyage des échappements selon les normes européennes prescrites
8- Création de noir de carbone par l’intermédiaire de l’huile de thermolyse, création de charbon actif par l’intermédiaire du coke de thermolyse

De pneu à pétrole, une idée nouvelle ?

Pas vraiment, ce qui l’est en revanche, c’est que la technologie proposée par Pyrum est d’une part particulièrement rentable (haut niveau d’automatisation) et transposable à d’autres déchets à recycler (plastiques divers).

« La plupart des déchets qui contiennent du pétrole sont brûlés, ça veut dire qu’on utilise une seule fois cette énergie et qu’ensuite elle part littéralement en fumée », déplore le président de Pyrum, Pascal Klein. « Nous, on veut la remettre dans le circuit ».

En savoir plus sur cette start-up : http://www.pyrum.net/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *